Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

12/02/2010

LA MAISON

LA MAISON

C’est « la maison » non pas ma maison, mais celle de mon père, l’aboutissement de ses efforts, pendant des années, économies après économies, il l’a rêvée cette maison, et puis un jour…. a enfin pu réaliser ce rêve !

Oh ! ce n’était qu’une toute petite maison ordinaire, avec un confort minimum, dans une petite ville mourante.

Son travail le lui permettant, il venait tous les jours manger son casse-croûte sur le terrain et voir s’ériger peu à peu « Sa Maison ! »

Il avait déjà, sur l’olivette ravagée par le gel où elle était située, commencé à planter des arbres, du buis ramassé dans la garrigue, qui crevait….qu’il replatait avec amour et patience, et avait fini par faire une haie, minuscule d’abord, mais entretenue avec un tel soin qu’elle était vite devenue belle et drue.

A la fleur de la quarantaine, il la tenait sa maison, payée comptant, c’était sa fierté, il ne devait rien à personne !

Il s’est échiné à faire un jardin dans cette caillasse et a réussi, un magnifique saule pleureur servait d’abri aux oiseaux et à sa visite matinale, la tasse de café à la main qu’il allait boire sous son ombrage, faisait le tour du jardin, regardait pousser ses légumes, lui qui n’avait jamais planté le moindre poireau était devenu un spécialiste aidé du « Jardinier Provençal ».

Cette maison et ce jardin, c'était l’œuvre qui couronnait sa vie après maints efforts, il était Propriétaire ! cette fierté dans la voix, lui qui n’a jamais eu le moindre orgueil, ne venait que de la joie d’avoir ce toit pour lui et sa famille.

J’y ai grandi, vécu adulte, puis elle est passée à la génération suivante.

Oh ! il est difficile de parler de maison de famille après seulement cinquante ans mais que de souvenirs quand même, bons et moins bons, comme la vie avec ses joies et ses peines, déjà la quatrième génération pourtant !

Elle a changé au fil du temps, s’est agrandie au gré des envies, des besoins, mais dans mon cœur, elle restera toujours la petite maisonnette modeste de mon père !

Les jardins non clos à l’époque permettaient la convivialité entre voisins, l’entraide était forte et l’amitié était au rendez-vous ! Que de bons souvenirs, les arbres étaient tout petits, nous nous voyions d’un jardin à l’autre, et les causettes, le petit café partagé, la télévision mise à la fenêtre les jours de match afin que tous ceux qui n’avaient pas la chance d’en posséder une, et ils étaient nombreux, puissent profiter du spectacle, chacun apportant sa chaise dans le jardin l’été, l’hiver, la place étant réduite à l’intérieur, les enfants s’assoyaient par terre sur un vieux tapis.

Il est bien loin ce temps, chacun a fait sa clôture, a eu sa télé, et c’est normal, finies les veillées « télé commune » les soirées belote.

Le temps a passé, les arbres sont devenus grands, beaucoup d’arbres, peut-être trop mais ils abritent les oiseaux l’hiver et l’été nous protègent des rayons trop ardents du soleil !

La petite ville mourante a connu la « loi Malraux » qui l’a faite renaître au fil du temps, donnant à mon grand étonnement une valeur marchande importante à ce qui est et aura toujours pour moi seulement une valeur sentimentale.

Oui, je sais le sentiment est démodé, « money is money ».

Quelques dinosaures dont je fais partie résistent à cette vision…. Mais un jour les dinosaures disparaissent, leurs traces sont effacées laissant un monde sans racines.

13:03 Publié dans nostalgie | Lien permanent | Commentaires (0)

09/02/2010

L’EGYPTE


 

 

 

 

 

L’EGYPTE

Ah ! ce rêve ! voir l’Egypte…..

Non ! pas l’Egypte actuelle avec son cortège de misères bien qu’elle soit attachante avec la disparité entre le sud Louxor, où la vie y est plus douce sinon riche, le fleuve clément ….

 

-

DSCN2402.JPG

 

et le nord,

le Caire ville terrible où la pollution, la pauvreté, la vétusté des habitation touchent le cœur où une certaine population habite, dans une quasi fatalité tranquille, un cimetière !

Oui, bien sûr les enfants qui proposent des babioles,ou posent

DSCN2536.JPG

 

devraient être à l’école

Oui ! nous le savons, ce n’est peut-être pas leur rendre service que d’acheter ces riens ou payer pour une photo leur enlevant peut-être le goût du travail mais……

il faut vivre dans cette mégapole inhumaine où des files interminables d’hommes et de femmes attendent pour acheter une bouteille de gaz ! l’eau courante ? l’électricité partout ? je ne sais mais quelle tristesse ces constructions sans âme et je crois très peu solides ! je n'ai pas voulu m'attarder sur cet aspect je suis certaine que ce pays trouvera le moyen de redevenir celui qu'il était sa renaissance reviendra ! il a tellement eu de périodes noires et toujours l'Egypte éternelle autour de son Nil comme le soleil renaît et renaitra.

 

Egypte !

DSCN2099.JPGcelle mythique celle perdue dans la nuit des temps et qui a déposé en chacun d’entre nous une parcelle de l’esprit d’éternité

 

qu’elle véhicule et qui imprègne nos religions avec leurs similitudes malgré la multitude de dieux adorés. Moïse élevé, immergé dans cette Egypte…. a donné naissance à nos religions monothéistes.

Comment ce pays à la civilisation si brillante si savante a t-il oublié toute cette science ? peut-être le mystère des hiéroglyphes devait cacher pour longtemps ces richesses aux non initiés, cette Egypte où l’immortalité de l’âme et la vie éternelle étaient une quête perpétuelle, être trouvé par son double de l’au-delà afin de réunir les deux facettes de l’être humain et atteindre ainsi l’éternité.

DSCN2481.JPG
RSCN2144.JPGLa démesure des temples, des statues effigies qui à la gloire des dieux ceux qu’ils craignaient, ceux qu’ils aimaient et enfin le pharaon !





Despote ? Père ? mais unificateur des deux facettes de la haute et la basse Egypte symbolisé par la double couronne .





DSCN2099.JPGKARNAK








DSCN2052.JPG







PHILAE
dédié à Isis



 

 

DSCN2412.JPG



Les prêtres avec leurs pouvoirs occultes, leur science la superstition qu’ils instillaient dans la population, leurs connaissances inouies, prévisions des crues du Nil par d’astucieux moyens simples mais tellement intelligents prévoir les sécheresses, ou les années fastes qui étaient aux yeux du peuple magique, l’astronomie, mais aussi leurs bassesses leur cupidité profitant de la crédulité des Egyptiens qui tenaient leur parole et leurs oracles comme la voix divine leur demandaient des offrandes régulières pour apaiser ou remercier les dieux qu’ils représentaient.

ABOU SIMBEL


RSCN2633.JPG

 

RSCN2633.JPG

 

 

RSCN2487.JPG

 


 

 

La quête de la vie éternelle la terrible malédiction de ceux dont les portraits, statues ou représentations ont été effacés, les tombes profanées, avec tout le mobilier, les ingrédients nécessaires à la vie dans l’au-delà qui leur interdit toute vie posthume.

EDFOU

 

 

RSCN2215.JPG

 



 

 


DSCN2185.JPG


 

 

 

 

 

 

 

 















Barque solaire
DSCN2157.JPG

 

Temple d'Horus

 


 

 

La vallée des Rois, celle des Reines…..que de richesses dans la description de la vie, la finesse des dessins, la beauté des couleurs encore conservées la précision des hiéroglyphes si bavards, si beaux, faisant voir la vie courante, des hommes des femmes des grands et des humbles les rites sacrés, les offrandes des fleurs, des fruits, des oiseaux merveilleux

DSCN2667.JPG

 

 


 

 

 


 

DSCN2652.JPGCette femme pharaon Hatchepsout qui prenant le pouvoir interdit aux femmes s’est transformée dans ses représentations publiques en homme portant la barbe postiche comme tous les pharaon  afin de régner ! a vu son obélisque brisée, son visage ses bras et ses jambes martelés afin qu'elle ne puisse pas se réincarner dans l'autre monde.

Akénathon le premier pharaon monothéiste et son épouse la belle reine Néfertiti ce couple magnifique et amoureux supprimés par les prêtres après quelques années de règne et avoir cré une nouvelle capitale afin d'y vivre leur foi.DSCN2642.JPGDSCN2526.JPG

.Les autres grands pharaons, connus de tous le célèbre Ramsès II, les bâtisseurs des pyramides Khéops Khéphren  Mykérinos

Séti…. Thoutmosis…..

RSCN2531.JPG


 

enfin celui qui nous a livré toutes les richesses d’une tombe encore non profanée Toutankhamon au masque mortuaire si beau de vérité les yeux dans les yeux ! Où j’aurais eu honte devant ce que je pensais être une profanation mais voir le visage de ce jeune pharaon,et savoir que suivant sa croyance son image si représentée dans le monde, lui a  certainement permis de trouver  son double dans l’au-delà !et continuer sa vie . ailleurs..

DSCN2640.JPG

 

Le Musée du Caire, cette mémoire extraordinaire d’une richesse incroyable …..

Des dynasties entières de pharaons ont apporté leurs lots de grandeur et décadence, mourir revivre à nouveau à l’égal du soleil et de la religion de cette Egypte antique

La vallée des Rois, celle des Reines…..les hiéroglyphes si vivants, à la fois précis et mystérieux parlent de cette civilisation magnifique et savante à livre ouvert mais....

DSCN2651.JPG

DSCN2662.JPG

DSCN2655.JPG

D’où vient-elle cette civilisation ?

alors que nous étions encore dans les cavernes ils ont bâti les pyramides suivant des calculs tellement précis qui laissent nos savants encore perplexes , aurions nous avec leurs moyens le courage ou l’intelligence de créer ces magnifiques monuments funéraires ??

Et oui, cette civilisation magique où des prêtres astronomes, des médecins, des herboristes et combien d’autres savants ont créé, bâti, soigné ….

La technique tellement compliquée de l’embaumement et quantité de connaissances qui confrontés aux sauvages que nous étions   faisait de ce peuple un peuple d'inspiration divine.


DSCN2312.JPG

Enfin le Nil...

sans qui l'Egypte ne serait pas,

don des dieux, qui apportait et continue malgré la pollution qui lui est infligée de donner sa richesse nouricière à ceux qui tout au long de son cours cultivent les lopins de terre afin de vivre décement sinon richement, cette bande de terre tellement étroite entre le désert et l'eau fertilisée par les limons malgré le barrage sert de jardin à l'Egypte entière.

Tout près du Soudan presque le désert, les terres fertiles se réduisent le Nil entoure des îles dont les noms résonnent dans nos têtes : Eléphantines ! deux hypothèses, une sympathique : ces îles ressemblent à des éléphants couchés dans l’eau, l’autre moins sympathique endroit où se négociait l’ivoire !!!! mon romantisme me fait pencher pour la première hypothèse !

DSCN2361.JPG

 

Enfin les felouques, voiles uniques qui signent de leur aile blanche l’authenticité du fleuve.

 

DSCN2400.JPG

 

L’Egypte de tous les contrastes, où les Coptes vivent en paix au côté des Musulmans, où se côtoient les quelques églises et les mosquées, les souks grouillants, colorés, aux parfums d’épices, ou autres odeurs moins agréables !!!!

J’ai eu la chance de découvrir l’Egypte, l’ancienne, la nouvelle ,avec un guide remarquable qui aime son pays, en connais les richesses et les faiblesses, il a une connaissance extraordinaire du patrimoine pharaonique ...

Mohamed a donné un relief extraordinaire à mon séjour,

musulman pratiquant, tolérant, agréable, moderne, sympathique, tellement loin de l’image que donnent de cette religion les intégristes il nous a fait vivre intensément son pays d’hier et d’aujourd’hui, merci à lui !

C’est les yeux et le cœur encore emplis de ce pays fascinant que j’écris ces quelques lignes en souvenir.