Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

14/01/2010

HIVER

 

 

HIVER

Cet hiver capricieux nous prouve que, bien heureusement, nous ne sommes pas maître de la nature.

 

Un froid de canard où respirer derrière son cache-nez faisait un halo de buée, l'onglée aux doigts pourtant bien emmitouflés dans de gros gants, les orteils recroquevillés malgré les bottes fourrées, fi de l'élégance !!!

 

Fait froid,

la nature grelotte, les petites bêtes sauvages sont à couvert, juste s’aventurent les oiseaux de toutes sortes. Les rouge-gorge, les moineaux hardis et familiers, viennent tout près de la fenêtre demander de l’eau, vite… dégeler la vasque avant que le froid ne la glace à nouveau,

 

 

DSCN0121.JPG

des graines pour « les oiseaux du ciel » j’ai bien aimé cette « marque ».

Le jardin où j’ai laissé pour eux des taillis leur donne asile RSCN1955.JPG

 

RSCN1958.JPG

et c’est une multitude d’espèces qui cohabite chacun à son rang de préséance :

D’abord les pies, je sais elles ne sont guère aimées, mais quelle élégance dans leur habit de cérémonie !

Ensuite les pigeons, par deux ou quatre, viennent boire et manger, cette année je crois, des grives et des tourdres, enfin la petite marmaille adorable des passereaux.

Est-ce que je ne suis pas suffisamment patiente, prête au bon moment, mais je n’ai jamais pu photographier toute la faune ailée de mon jardin, qu’importe !



Cet hiver nous réservait encore d’autres « joyeusetés » après ce froid glacial, sur un sol gelé, la neige : épaisse, lourde

 

 

RSCN1984.JPG

 

Les rues glissantes, les trottoirs pavés transformés en patinoires, cette neige tenace, durcie et glacée par les passages n’a pas été dégagée, ou tout au moins si peu, en tout cas pas dans « ma rue » ni sur le trottoir amenant au centre ville.

Personne ou presque dans les rues et le peu de passants croisé fait penser à un peuple de petits vieux marchant à pas comptés, le nez par terre, courbés, attentifs aux plaques de verglas traîtresses et casse-g….e, seules les départementales sont dégagées, pour y accéder…..autre problème !

 

DSCN1978.JPG

Mais dans la campagne, c’est magnifique, pas un bruit, oubliés les embarras citadins !

 

DSCN1978.JPGdes mûrs poudrés de blancDSCN1966.JPG

 

des buissons virginaux,


FSCN1989.JPG

 

Les pas font de profondes empreintes de géants,DSCN1983.JPG

FSCN1989.JPG


 

 

 

 

 

des traces dans la neige .

 

 

 

DSCN1976.JPG

 

 

 

 


 

 

 

Promenade fatigante mais vivifiante presque enivrante avec en récompense toujours un chocolat chaud à l’arrivée.

Cependant Bonhomme Hiver chez nous se lasse vite du froid, de la neige et nous a envoyé depuis deux jours une pluie, qui, palliant aux carences locales nous débarrasse de cette belle couche blanche mais combien dangereuse.

La clémence relative de la température fait oublier à mon petit peuple de l’air la saison, les voilà tous à pépier s’ébrouer comme pour un printemps pourtant encore loin.

Journée de pluie frisquette, à rester dedans comme pendant le froid, la neige…. Enfin journée d’hiver : couture, lecture, musique devant mon amie la cheminée où

quelques bûches flambent.

D'hiver 045.jpg

(image d'archive)

Ah ! mes amis, quel bonheur la retraite lorsqu’on est à l’abri bien au chaud ,

hum… je sais,

vous pensez elle va nous sortir encore son petit refrain sur les sans-abris, et oui ! je ne peux m’empêcher de penser en ces moments à tous ceux qui, pour quelle raison que ce soit, sont à la rue, au froid, à la pluie….pourtant, juste quelques euros par-ci, par-là prélevés sur nos impôts souvent si mal utilisés …..

Il nous reste la modeste possibilité de donner une pièce, de la nourriture, une parole de réconfort et espérer avec eux la venue du printemps,et s'interroger :

pourquoi est oubliée une des devises de notre République,

FRATERNITE !

Commentaires

Denyse,je pensais te cconnaître (depuis presque 40 ans que nous nous côtoyons ) et en fait je ne te connais pas aussi bien que ça, quelques traits de ta personalité m'ont échappés.Je t'ai toujours entendu dire que tu n'étais pas romantique, je pense que tes écrits prouvent le contraire car losque tu couche sur le papier ce que tu ressants pour les choses qui nous entourent ,la nature ,la faune, la flore ect ect... tu es romantique ,moi je te qualifie comme telle!!! Le romantisme n'est pas réservé qu'à l'amour entre les êtres humains,c'est bien plus que ça et au delà.Mais il faut savoir placer au bon endroit les mots justes, construire des phrases sensées et cet ensemble bien construit devient poésie; en un mot comme en cent ecrire ne s'apprend pas c' est inné chez l'humain !!! Denyse tu es une poétesse,ce que tu écris,ces paysages que tu décris , et lorsque tu parle des "oiseaux du ciel "c'est magique et magnifique !!! Je te félicite pour cette veine d'écrivain qui t'habite et je dis et pense comme Vivi TU M'ÉPATE !!! Continue comme ça car tu nous enchante .Dans le monde de violence et de douleur que l'on vit,cette tendresse et toute cette douceur sont tout simpement délicieuses !!! MERCI DE NOUS FAIRE RÊVER .Gros bisou s à toi .

Écrit par : Annie, prouvençalo Uzègoise | 23/01/2010

Mon commentaire n'est pas seulement sur HIVER , mais sur l'ensemble des textes que Denyse a écrit depuis qu'elle a créer ce blog !!!

Écrit par : Annie, prouvençalo Uzègoise | 23/01/2010

Les commentaires sont fermés.