Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

07/03/2009

Il était une fois....Un potier....à Uzès

Il était petit par la taille mais grand par le talent, il avait « du caractère » il était costaud, je l’ai connu déjà âgé mais tellement vivant !

Qui s’en souvient ? très peu ou même personne de ceux qui viennent visiter mon blog mais aujourd’hui j’ai envie de parler de lui.

Sa vie laborieuse a commencé très tôt,

que faire lorsqu’on a 10 ans à Vallauris et que les potiers ont besoin d’enfants pour entrer dans les grandes jarres afin de lier entre eux les colombins * avec dextérité et précision…. DSCN0330.JPGC’est ainsi que l’on tombe tout jeune dans la marmite de la poterie et que l’on n’en sort jamais.



Petit à petit il apprit le métier et devint un potier-tourneur chez les Frères Massier à Vallauris.

Son employeur part à Marseille ! pas décidé à lâcher cet ouvrier remarquable il l’amène dans ses bagages avec sa famille.
.
Pour lui, comme pour un grand nombre - en embuscade - la guerre de 1914 quatre années de misère partagée avec tous ces hommes enlevés à leur famille pour vivre la plus effroyable des tueries.
enfin 1918 retour à Marseille et à la poterie !

Par un heureux concours de circonstance familial, il arrive en 1926 à Uzès et là commence une formidable collaboration avec le prestigieux maître potier Uzétien Paul Pichon, cette collaboration sera récompensée par de grandes distinctions internationales – il travaillera là jusqu’en 1949.

Tourneur d’exception, dans son livre JP Pichon y rend hommage, parle de sa maestria et de sa grande habileté.

Doublé d’un génie artistique certain, jugez un peu, son épouse devait acheter des poissons qui lui servaient de modèle et le soir il façonnait ces rascasses, ces grondins, qui garnissaient un plat à bouillabaisse tellement étudié quand à la forme, tournant sur son socle dans un plat de service.

DSCN0311.JPG
Ah ! le roi de la bouillabaisse c’était bien lui ! il y eût aussi le pichet Mireille et nombre d’autres créations avec la poterie PichonDSCN0315.JPG.DSCN0317.JPG Il était passionné par son métier, avait chez lui un tour personnel sur lequel il a
« tourné » pour son plaisirDSCN0313.JPG
et sa famille quantité de pièces !





Encore plus remarquable il fabriquait lui-même ses propres outils en buis, faisait ses moules.
DSCN0329.JPG
DSCN0318.JPG



A la poterie, il touchait à tout, allait chauffer le four avec les autres ouvriers, surveillait la température de cuisson,

pas d’informatique à cette époque !


Cet homme avait depuis toujours une autre passion toute méridionale « la pétanque » les concours s’enchaînaient les uns autres, sur la promenade des marronniers tous les jours avec ses amis Ranchon et Chalvidal ils formaient une triplette remarquable, il fallait l’entendre s’exclamer… lorsqu’un tir bien ajusté ou un « carreau » terrible faisait trembler l’adversaire.DSCN0336.JPG

Devant ses admirateurs , comme dans un film de Pagnol, il faisait son « cinéma », s’approchait du bouchon.... visait longuement.... revenait... repartait…. Et à 95 ans Il reçut pour ce sport si longuement pratiquéDSCN0336.JPG

la « Médaille de la Jeunesse et des Sports » et une statuette en trophée !DSCN0332.JPG

Cet homme toujours jeune, aux idées politiques « progressistes » est parti doucement, juste avant son centième anniversaire, il y a déjà longtemps, mais je garde toujours un souvenir ému du Pépé Olocco, homme passionné, père d’une collègue de travail avec qui j’ai tant partagé et qui pour moi et je l’espère pour vous aujourd’hui a égrené ses souvenirs .

Denyse





* boudins d’argile molle qui servent à la fabrication de poterie sans l’aide d’un tour

Commentaires

c'est ainsi que dieu créa les hommes, à partir de l'argile ..chaque potier est un dieu !

Écrit par : ulysse | 07/03/2009

Je découvre votre site et ce remarquable témoignage sur le Père Olocco. Or j'avais l'intention d'écrire dans Midi Libre un article sur personnage haut en couleurs. Avec votre autorisation je citerai plusieur anecdotes que vous avez recueillies.
Bravo.


Je vous remercie - j'ai recueilli ces anecdotes auprès de sa fille qui a été ravie de me les communiquer - bien entendu je vous donne l'autorisation de les citer -

Écrit par : roux jacques | 24/05/2009

Les commentaires sont fermés.