Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

09/02/2009

Un livre, un jour !!!

Je t'avais un peu abandonné, mais pas oublié !

oui, je sais, les ami(e)s se plaignent un peu de ne pas avoir leur petite note habituelle afin de pouvoir échanger, par commentaires, mails ou téléphone toutes les idées ou les réflexions provoquées par mes petits texte -


- Allez je reviens,

je reviens de la lecture d'un livre de poche qui m'a profondément touchée, troublée, le témoignage de "Brigitte" devenue du jour au lendemain SDF.

Cette descente dans l'enfer de la rue, alors qu'elle croyait qu'il lui suffisait d'aller frapper aux portes des institutions, mais aussi la gentillesse ou la pitié de policiers d'un commissariat de quartier qui lui ont permis de dormir quelques nuits au chaud, l'horreur des hébergements d'urgence avec toute la violence, la drogue, l'alcool, cette cohabitation forcée qui tire vers le bas, comment ne pas comprendre ceux qui préfèrent un abri précaire comme une tente, une cabane au fond des bois, une grotte où s'ils y souffrent du froid trouvent tout de même une intimité qui est impossible dans ces établissements !

La recherche désespérée d'une douche !

L'incompréhension, l'indifférence ou l'impuissance de certaines assistantes sociales,

l'efficacité d'autres !!!!!! la bêtise de la loi, la difficulté à faire valoir ses droits !

De temps en temps, une éclaircie -

Non, Brigitte ne veut pas être SDF,

Toujours faire attention,

Ne pas se faire remarquer éviter les violents, les défoncés, les prêts à tout pour avoir leur dose - gommer au maximum sa féminité malgré sa volonté de ne pas se laisser aller être toujours propre, "présentable" un minimum de maquillage resté dans son sac ne pas ressembler ....à une SDF !

Quel combat épuisant qui use la volonté, la santé physique, morale.....

Non elle ne veut pas vivre la rue, et pourtant deux années de galère à voir partir ses compagnons de misère, l'un tabassé à mort pour lui voler son RMI, l'autre l'alcool, l'autre la drogue, la malnutrition, le manque de soins médicaux....l'autre....l'autre....

Enfin le bout du tunnel pour elle, à nouveau l'envie et la volonté de s'en sortir, de ne pas finir comme eux

Le retour encore fragile à la vie "normale" un toit, un boulot, mais toujours cette blessure profonde qui la rend touchante et vulnérable à la fois, la peur psychologique d'aller tendre la main à ceux qui sont encore sous les arcades de la Place des Vosges !

L'on sort de cette lecture avec un goût amer de défaite,

celle de notre société qui n'a pas su donner l'envie, aider la vie de milliers de gens rattrapés par le malheur, qui se sont plongés dans l'alcool, la drogue, la violence où est la faille ?

Bien sûr nombre d'hommes et de femmes sont faibles et jettent l'éponge, ne plus se battre contre l'adversité, se laisser couler sur une rupture, une perte d'emploi.....

et c'est là, juste là, au moment où ils vont "lâcher la rampe" qu'une main secourable doit se tendre, avant la chute, avant qu'il ne soit trop tard.....trop tard .... il est difficile de déceler chez son ami(e) son (sa) voisin(e) le moment où tout peut basculer......dans la rue ou ailleurs ......
Denyse

Commentaires

Qui peut dire effectivement qu'il ne fera pas un jour naufrage ? des évènements se produisent parfois dans la vie qui vous cassent et vous font perdre pied , mais qu'il est difficile d'aller à la rencontre de ceux qui sont tombés, sans soute parce qu'ils nous font craindre la chute !

Écrit par : ulysse | 09/02/2009

Les commentaires sont fermés.