Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

02/12/2008

Platon - Clochard philosophe inventeur

Il était une fois.........
L'histoire d'un clochard heureux ! j'emploie le mot clochard, il le revendiquait !
L'on pouvait voir sur la porte de sa cahute faite de bric et de broc dans un coin de jardin abandonné à la Prairie - joli quartier pour un philosophe bucolique !

PLATON - CLOCHARD PHILOSOPHE INVENTEUR


C'était une figure dans un Alès bien lointain, noir de charbon qui n'avait pas encore été livré aux démolisseurs vandales.
Notre homme était heureux il le disait, tout simplement, il est vrai que peu de choses suffisaient à son bonheur, il ne buvait pas, ne fumait pas, ne travaillait pas : il n'aimait pas ça! c'était ainsi! Ce devait être un vrai philosophe pour ne pas éveiller la colère des travailleurs rudes qu'il côtoyait Non ils l'acceptaient tel qu'il était
- Il ne faisait pas la manche on lui donnait : qui un pantalon trop petit ou usagé, qui un pull, un vieux manteau.
Un bidon d'eau de pluie sur le toit l'autre dans la cour - l'hiver un seau de charbon par ci un autre par là suffisaient à son confort. Pour les repas il avait pris pension dans l'arrière cuisine où mon père "officiait" . Les fruits ? à la fin du marché ou un peu de maraude dans les jardins en revenant chez lui, il ne prenait que le nécessaire - chacun connaissant ses petits larcins en souriait.
Il y avait aussi l'inventeur, qui avait fabriqué une carriole surmontée d'un appareillage sommaire - les jours de marché ou de foire, il "se produisait" ! faisant s'envoler d'un grand entonnoir des confettis - Tous les enfants couraient derrière lui ! quelques pièces tombaient ! il était heureux ! nous étions heureux !
Tout aurait u continuer encore longtemps si notre inventeur ne s'était mis en tête de faire s'envoler ses confettis plus haut à l'aide d'un moteur à explosion..... de sa fabrication......
Les enfants et les parent ont beaucoup regretté "le" Platon on en a parlé longtemps.... puisque j'en parle encore....
Nul ne savait d'où il venait - il n'a pas vieilli et n'a pas connu les horribles "hospices pour indigents" - il s'est envolé avec ses confettis comme un artiste qui fait son dernier tour de piste. DG

Commentaires

Quel régal, quel bonheur la fraîcheur de ces morceaux de vie qui semblent sortir tout droit d'un conte - Attention je vais devenir accro si ça continue -

Marie



Merci Marie pour l'idée du conte !!!!!

Écrit par : Marie | 03/12/2008

E o,ai couneigu lou Platon, lou Bouchaïd et etc

Écrit par : JC Roux | 04/12/2008

Les commentaires sont fermés.